CHIALEZ POUR VRAI

Faut-il défendre le financement public de Radio-Canada/CBC?

leave a comment »

ImageSelon la CSN, qui défend plusieurs employés de la SRC, la réponse est oui. Elle explique pour quoi dans un premier clip vidéo intitulé : À la défense du financement public de la SRC.

En gros : « CBC/Radio-Canada est un diffuseur public qui ancre l’identité culturelle canadienne et assure une information de qualité. Nous devons le soutenir. Accorder au diffuseur public le financement supplémentaire dont il a besoin, c’est reconnaître son rôle essentiel d’un océan à l’autre. Les multiples compressions imposées depuis plusieurs années compromettent sa mission, alors que le Canada dispose des moyens pour financer adéquatement un diffuseur public de qualité. Voilà pourquoi les Amis de Radio-Canada revendiquent de porter progressivement la contribution publique à CBC/Radio-Canada à 40 $ par personne annuellement (au lieu des 29$ ciblés par le gouvernement Harper) et de l’inscrire dans un budget pluriannuel, stable et indexé », de préciser Jacques Létourneau, président de la CSN.

Pour en savoir plus :

La vidéo : Financement public de Radio-Canada

Le communiqué de la CSN : À la défense du financement public de la SRC

GR

Written by chialezpourvrai

26/03/2013 at 2:37

Des fans de la droite québécoise tentent un coup bas contre le mouvement syndical

leave a comment »

droite-quebecoiseDes personne associées à la droite québécoise, agissant sous le pseudonyme PolitiQuébec et des Productions Clacsayeul ont lancé un clip vidéo intitulé « CSN – le film ». Dans leur essai numérique, ces derniers condamnent l’organisation syndicale et sa présidente Claudette Charbonneau, avec des allusions aux nazis illustrées par des extraits visuels tirés du film «The Wall» de Pink Floyd.

Je soutiens inconditionnellement leur droit à exprimer leurs idées et leurs convictions à l’endroit des organisations syndicales comme pour tout autre sujet. Cependant, je n’accepte pas qu’il utilise ce droit pour proférer des malversations qui n’ont d’autre valeur que de démontrer la faiblesse de leurs arguments et leur désir malsain de vouloir faire du mal à autrui.

Une droite maladroite!

On voit tout de suite que les auteurs de ce document numérique en savent très peu sur le nazisme et le syndicalisme, sinon ils (ou elles) n’auraient jamais tenté de les associer pour exprimer leur désaccord. Il y a une grande différence entre la mission de promouvoir et de défendre les intérêts d’un groupe de travailleurs et de travailleuses et celle de fanatiques politiques qui ont orchestré la Seconde guerre mondiale, laquelle a été à l’origine de la mort de 62 millions de personnes, la majorité des civils. Une telle rationalisation et comparaison est non seulement mensongère et abusive : elle est carrément dangereuse.

L’ignorance des néo-cinéastes de la droite québécoise va beaucoup plus loin : ces derniers ne semblent pas réaliser que les nazis se trouvent plus souvent qu’autrement dans le camp de la droite et de l’extrême-droite plutôt que celui du centre et de la gauche, là où se situent habituellement les syndicalistes.

On se souvient pourtant…

Sur la page du clip de TagTélé, après que la discussion ait bifurqué momentanément sur le show de Pink Floyd et sur les t-shirts du groupe, deux membres du forum rappellent des événements qui révèlent une toute autre histoire de l’exploitation des travailleurs et des travailleuses.

Le Massacre des bananeraies

Le premier événement rappellent le triste jour du Massacre des bananeraies.  Le Massacre des bananeraies (Masacre de las bananeras), aussi appelé Massacre de Ciénaga, ou Massacre de Santa Marta a eu lieu dans la ville de Ciénaga au nord de la Colombie, le 6 décembre 1928 lorsqu’un régiment de l’armée colombienne ouvrit le feu sur des travailleurs grévistes de l’United Fruit Company[1]. 1000 travailleurs et travailleuses furent tués. Cette répression violente entraîna la fin de la grève.

Après une négociation rapide, les travailleurs furent contraints d’accepter une forte réduction de leurs salaires. L’événement connut un important retentissement médiatique et politique en Colombie. Le Parti libéral mandata Jorge Eliécer Gaitán pour réaliser une enquête sur le lieu des affrontements. À son retour, il présenta un rapport au Parlement, déclenchant le débat sur l’opportunité d’ouvrir le feu sur des grévistes désarmés.

La grève de Buckingham

Le deuxième événement rappelle celui de la grève de Buckingham qui est survenue en 1906. Voici ce qu’il écrit :

« Y a une usine pres de chez nous qui en 1906 fesait 2 morts. Le refus des patrons, soit de la famille MacLaren de reconnaître le syndicat et le congédiement des leaders ouvriers est à l’origine de la grève.

Les patrons appellent à la police et embauchent un groupe de gardes armés de la Thiel Detective Service, firme embauchée par la compagnie James MacLaren, pour protéger les briseurs de grève. Le 8 octobre 1906, un affrontement survient entre les grévistes et les briseurs de grève. Lors d’une manifestation ouvrière, les gardes armés ouvrent le feu et abattent deux ouvriers – le président du syndicat, Thomas Bélanger et le trésorier du syndicat François Thériault. »

————————————————-

Connaissez-vous d’autres histoires d’horreur du genre? L’histoire du syndicalisme et celle du capitalisme sauvage des grands propriétaires d’entreprises en regorgent. Sans l’organisation et la défense des travailleurs et des travailleuses, peut-être serions-nous encore à cette époque industrielle barbare. Les avantages sociaux, aussi minimes soient-ils, découlent pour la majorité des efforts et de la persévérance des organisations syndicales et de leurs membres.

Pour un débat sain et respectueux

Ce qui se présente actuellement, c’est une belle occasion de prise de conscience sur les enjeux sociaux et économiques qui nous concernent tous au Québec. Et si on doit être fier du Québec inc., on se doit d’être fiers également des Travailleurs-travailleuses inc. Je vous invite à en débattre de façon saine et respectueuse. Choisissons une autre façon de débattre et d’exprimer nos opinions.

Le message de PolitiQuébec et des Productions Clacsayeul est stigmatisant. Pour moi, ce genre de stigmatisation est la même qui soutend le racisme, l’orientation sexuelle ainsi que la discrimination entre les hommes et femmes et celle basée sur les pratiques religieuses. Si vous êtes d’accord avec leur position, indiquez-le dans les commentaires.

Par contre, si vous partagez ma réflexion sur ce type de messages, et que vous souhaitez que le débat monte d’un cran en qualité et pertinence (sans se donner de claques sur la gueule!), je vous invite à indiquer votre désapprobation en signalant à Youtube (ainsi qu’à TagTélé) que vous souhaitez le retrait de ce clip.

Pour ce faire, il vous suffit de vous connecter avec votre compte Youtube, ou de le créer pour l’occasion simplement (cela vous permettra entre autres de garder vos clips préférés dans vos favoris). Exprimez votre désapprobation en cliquant sur le petit drapeau sous la zone du vidéo :

Pour voir le clip et exprimez votre point de vue, cliquez :

Je suis contre l’initiative de PolitiQuébec et des Productions Clacsayeul et je suis pour un débat sain et respectueux.

Written by chialezpourvrai

24/02/2011 at 3:24

Publié dans Droite québécoise

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.